IMG_7946 V2.jpg

Courir encore

 

C’est le voyage d’un homme qui vient de perdre son fils et qui s’enfonce dans son monde intérieur au fur et à mesure qu’il se rapproche de sa destination finale, du début de sa nouvelle vie, la ligne de départ du marathon. Il n’a pas assisté à l’enterrement, pour la simple raison qu’il n’y en a pas eu. Et pour cause : Hippo est mort dans le ventre de sa mère.

 

Ce récit profond et intime entrouvre une porte sur une dévastation qui commence pour le père le jour de la mort de son fils, et dure encore. Le père ne dévoile presque rien sur sa famille et en dit très peu sur sa propre biographie. Ce n’est pas le sujet. Il essaie d’attraper une ombre qui s’échappe constamment mais qu’il porte en lui en chaque instant.

 

« Courir encore » : poème en prose sur le deuil impossible et la mélancolie au long cours.

À propos de Courir encore

C’est un texte qui a de la tenue, un rythme, un souffle... la temporalité réelle du texte (celle de l’homme s’en allant rejoindre la ligne de départ du marathon) tient le lecteur « en haleine » !

Marc Villemainécrivain, éditeur (notamment pour  Les Éditions  du Sonneur), critique littéraire, membre sociétaire de la Société des gens de lettres.

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle

Chères lectrices, chers lecteurs, 

Bienvenu(e) sur mon site web, qui comme ma maison à Sydney, est rempli de livres et de bouts de phrase, en français et en anglais.

Voici quelques précisions pour y naviguer :

 

Pour découvrir mes livres, mon blog ou autre chose, cliquez dans le menu qui convient.

La rubrique «L'UNIVERS» regroupe les réponses aux questions que vous me posez souvent.

Si vous voulez correspondre avec moi ou discuter de l'opportunité de collaborer ensemble dans le domaine de l'écriture, vous pouvez le faire en direct par e-mail, depuis «PIGISTE». Soyez assurés que je vous répondrai toujours (même si cela prend un peu de temps).

Merci de vos lectures. Et bons clics !

Je vous adresse toutes mes amitiés, 

Olivier Vojetta

Archives du site et blog © Olivier Vojetta

Proudly created by Cédric Amoyal