Un petit moment avec Jean-Christophe Rufin


Je n’oublierai pas ce petit moment passé en sa compagnie. Je le connaissais déjà un peu au travers de ses livres, Rouge Brésil bien sûr, Prix Goncourt 2001, mais aussi les moins connus, plus intimistes comme Sept histoires qui reviennent de loin. A l’autre bout du monde, c’est justement ce livre que j’avais décidé de prendre pour aller le rencontrer au Sydney Writers' Festival. On a des choses en commun je crois, les voyages et l'écriture pour commencer. Et puis, on a discuté des attaques terroristes, de celle contre Charlie Hebdo en particulier, de la relation amour-haine entre les Français et la police. On a dû en rester là malheureusement. La fin de notre discussion s’est résumée à un silence, tandis que je le laissais écrire quelques mots dans le livre que je venais de lui tendre, comme pour figer ce moment dans le temps. Ces mots, les voici: « Pour Maria, Emilia et Olivier, en souvenir d’un trop bref passage à Sydney. JC Rufin ».


Posts récents
Posts

Archives du site et blog © Olivier Vojetta

Proudly created by Cédric Amoyal